230. sero trop tard
falso faussement
serio sérieusement
liquido clairement
subito subitement
manifesto manifestement
tuto sûrement
necessario nécessairement.

231. Il faut y a ajouter quelques adverbes dérivés de participes :
auspicato heureusement
improviso à l'improviste
consulto avec reflexion
iterato pour la seconde fois
directo directement
merito a juste titre
festinato à la hâte
sortito par le sort
nec ou inopinato, inopinément.

232. Les adjectifs et les participes de la troisième déclinaison forment leurs adverbes en changeant la terminaison -is du génitif en –ĭter ; par exemple par, pariter ; utilis, utiliter ; saluber, salubriter. Du génitif -ntis (nominatif -ns) on dérive l'adverbe en -nter, comme elegans, eleganter.

233. Quelquefois l'adjectif neutre sert d'adverbe. Il faut surtout remarquer :
facile facilement
ceterum du reste
difficile difficilement
nimium trop
recens récemment
plerumque pour la plupart
sublime en haut
commodum justement
impune impunément
potissimum principalement
et les adverbes numéraux : primum ; iterum (secundum) ; tertium etc.

234. Un assez grand nombre d'adverbes, dérivés pour la plupart de participes ont la terminaison –im : conjunctim (conjunctus), conjointement ; nominatim (nominatus), nommément ; statim (status), aussitôt ; gradatim (gradus), pas à pas. D'autres qui sont petit nombre ont la terminaison –ĭtus et sont dérivés de noms ; par exemple radicitus (radix), avec la racine ; divinitus (divinus), divinement, par la volonté du ciel.